samedi 11 mai 2019

Balades avec son chien, plaisir, corvée ou cauchemar ?

Les copains en balade
Balader son chien... Dis comme ça, ça parait simple ! Et pourtant...
Régulièrement des propriétaires de chiens font appel à moi pour des problèmes rencontrés
 lors de leurs sorties. Je rencontre aussi souvent des personnes qui ne savent pas ce que signifie une vraie balade saine pour son chien où à quel point c'est indispensable.


"J'ai un grand jardin de 1500 m²"
Un jardin, quelle que soit sa taille, n'est pas suffisant. Je l'explique aussi souvent à ceux qui me disent attendre de ne plus être en appartement mais d'avoir une maison avec jardin pour prendre un chien...
Le jardin c'est un confort pour l'humain. Un accès facile aux sorties d'hygiène. 
Un endroit serein pour des parties de jeu avec votre loulou.
Votre chien, lui, aura vite fait de considérer cet espace comme une extension de la maison et 
s'il y est seul et régulièrement, il finira par ne plus y trouver son compte.

Risque alors de s'en suivre divers problèmes de comportement tels que des aboiements incessants, 
des fugues ou des destructions par exemple.

Marcus profite du jardin à la maison
"Je balade mon chien trois fois 45mn par jour"
C'est un bon début... Mais où ? Et comment ?
Si on balade son chien, en laisse (souvent courte qui plus est), dans le quartier,
un peu toujours sur le même parcours, c'est très peu enrichissant pour le chien.
C'est que j'appelle une sortie d'hygiène...

Rencontre-t-il des copains chiens ? Peut-il faire de bonnes parties de jeu avec eux ?
"Il croise des chiens, mais il tire et aboie comme un fou pour y aller donc on ne s'approche pas"
"On évite les chiens car il est agressif, il s'est déjà fait mordre"
"il saute ou aboie sur les gens"

Toujours tirer sur cette laisse trop courte qui contraint, toujours croiser ces chiens sur le trottoir d'en face sans pouvoir les approcher, toujours les mêmes endroits, les mêmes odeurs...
Que de frustrations ! Mieux vaut une seule balade, mais une bonne !
Avec 5mn de sortie pipi matin et soir en plus bien sur ...

Petits et grands chiens, toutes races confondues pendant les balades pour une bonne sociabilisation
"Je ne peux pas le lâcher, il ne revient pas", "Il est trop jeune, j'ai peur de le voir partir et de le perdre"
Savez-vous qu'un chien à besoin de dépenses physique qu'une laisse ne lui permettra jamais ?
C'est un animal hyper sociable qui a besoin de côtoyer des congénères pour s'épanouir.
Il a besoin de courir, de sentir son environnement, de jouer, d'explorer...
Laisser divaguer son chien étant interdit par la loi, il vous appartient de lui apporter l'éducation,
ou la rééducation nécessaire afin de pouvoir le promener sans risque et sans qu'il s'échappe.
Plus vous commencerez jeune, plus ce sera facile pour lui (et pour vous !).
Il faut profiter du fait qu'à 2/3 mois les chiots vous suivent partout naturellement pour lui apprendre
le RAPPEL, indispensable à son épanouissement.
Il faudra également lui apprendre à bien se comporter, à savoir, ne pas courir derrière les vélos et
ne pas sauter sur les gens... Pour votre confort (et le sien), il faudra également qu'il sache évoluer sans tirer comme un fou sur sa laisse !


Chaque race est différente, et leurs besoins le sont également.
Un malinois aura besoin de bien plus d'activités physiques qu'un bouledogue anglais c'est indéniable.
Mais sachez que même pour les races les moins demandeuses,
deux VRAIES BALADES par semaine, enrichissantes, variées, accompagnées de congénères
sont selon moi un MINIMUM.
Je sais que ce n'est pas toujours facile.
Mais prendre un chien signifie prendre un engagement pour son bien être...
N'adoptez pas un husky si vous n'avez pas le temps et l’énergie physique pour subvenir à ses besoins.
Car ne vous y trompez pas. Pour le chien c'est un BESOIN.
Au même titre que ses soins ou son alimentation. Ce n'est pas qu'une question d'argent.
Épargnez-vous et préservez-le.
Les refuges sont remplis de chiens qui n'ont pas eu la vie que leur race imposait et sont devenus de vrais monstres qui ont fini abandonnés par leurs maîtres.
D'autres, assument bien sûr, mais subissent tout simplement leur chien et ses troubles du comportement. C'est triste.
Un chien ce n'est pas ça. C'est une inépuisable source de plaisir et de bonheur.
Quand on fait les bons choix.

Avril a vaincu sa peur des enfants et de l'environnement et peu maintenant profiter de ses balades
Je finirais en disant que parfois, instaurer de vraies bonnes balades saines en extérieur
suffit à enrayer bon nombre de problèmes de comportement à la maison !
C'est aussi, pour vous, un excellent moyen de garder une activité physique régulière, de rencontrer du monde et de vivre de fabuleuses aventures !

Si vous avez besoin d'accompagnement pour commencer les balades sereinement avec votre loulou
ou pour régler des soucis déjà existants, n'hésitez pas à me contacter pour vous joindre à
une balade éducative, collective ou individuelle.

RETROUVEZ LES DATES DES PROCHAINES BALADES COLLECTIVES
ICI

Et si vous désirez vous faire accompagner dans le choix de la race la mieux adaptée pour vous
CONTACTEZ MOI

2 commentaires:

  1. J'ai grandi à la campagne avec des parents qui aimaient les animaux: chevaux, chèvres, poules, chats, lapins, souris, et chiens. Ma mère mettait un point d'honneur pendant 2 ans à les dresser tous les jours pour leur apprendre les bonnes bases. Donc dès petite, je les promenais seule. J'avais confiance en eux pour le rappel et je pouvais les promener sans laisse. Objectif, balade, course à vélo et baignade ! Ils étaient ravi et moi aussi !

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ! Pour éviter le spam il apparaîtra après modération.